Celle-qui-parle-avec-ses-relations

Celle qui parles avec ses relations

le 11 avril 2017, nous sommes entrés dans un nouveau cycle de 13 lunes.
Pour changer par rapport à l’année passée, je vous offre un regard traditionnel sur les lunes cette année.

Celle-qui-parle-avec ses-relations

Nous sommes tous unis. Nous sommes toutes liées.( Pensez-y, la somme c’est bien le résultat d’une addition…)
Tout ce qui nous entoure fait partie de nos relations, de notre famille. C’est l’essence même de la Roue de Médecine.
Je ne suis pas séparé(e) de la rivière, du ciel, du ver de terre ou des étoiles. Cette impression de séparation est un leurre à la base de bien des conflits.
Comment pourrions-nous être séparé de l’eau que nous buvons ou de l’air que nous respirons? Comment arrivons-nous a croire que nous sommes séparées de la nourriture que nous mangeons?
C’est cette illusion de séparation qui permet la pollution, la destruction de l’environnement, ou la maltraitance des animaux de boucherie, la « domestication » des enfants, le non-respect de nos vieux, ou des gens « différents » (autre couleur, déficience, handicap etc.).

Celle-qui-parles-avec-ses-relations nous enseigne que nous sommes tous frères et soeurs et que nous nous devons le respect, la gratitude, la bienveillance, l’entraide les uns envers les autres. En ces temps troublés, où partout résonne la guerre, le conflit, la famine, la peur de l’autre, elle nous montre notre inter-dépendance avec toute chose et notre responsabilité envers ce monde et envers les générations futures.
Nous devons retrouver cet équilibre et ouvrir notre coeur à toutes nos relations. Nous ne seront plus jamais seul! Nous pourrons rêver un meilleur Rêve pour notre planète.
Retrouvons les mots et les gestes de la gratitude et même de la révérence envers tout ce qui vit.
Chaque fois, posons-nous la question: il est vrai que je suis capable de creuser ce puits, de rouvrir cette mine (d’amiante!),d’utiliser cette nouvelle technologie…Est-ce que cela est la meilleure chose à faire en terme de conséquences sur moi, ma famille, ma tribu, ma société, l’environnement, la nature, les générations à venir, mes frères et soeurs humains et non-humains?
La terre est ma mère, dois-je vraiment lui ouvrir le ventre pour de l’argent? Comment puis-je assurer ma subsistance autrement?
Le ciel est mon père, dois-je vraiment lui cracher de la pollution au visage ?
La rivière est ma soeur, dois-je vraiment lui balancer mes poubelles pour que mes enfants les retrouvent en aval ? (ils devront les « avaler »)…
Les animaux et les plantes sont mes frères et mes soeurs, comment puis-je vivre dans le respect avec eux (même si je les mange…)?

Nos médias sont remplis de mauvaises nouvelles qui nourrissent notre sentiment de séparation et notre impuissance. Cela peut nous faire oublier combien la terre est belle, merveilleuse et combien la vie est un précieux privilège. Retrouver le sens de cette lune, de notre lien avec notre foyer, notre famille planétaire nous aidera à sortir de notre folie individuelle et collective. Savoir que nous sommes toutes et tous des relations, faire l’effort de se re-lier, et avoir de la considération pour le Vivant en nous et autour de nous, nous montrera notre prochain pas.

Je vous invite, durant ce mois, à vous promener et vous dire intérieurement quand vous rencontrer quelqu’un, ‘tiens voilà mon frère, ma soeur…’. Quand vous respirer, dire merci. Quand vous buvez et manger faite un avec ce qui entre en vous. Quand vous expirer, imaginer que vous redonnez le meilleure de vous-même au monde.
ho!

Crédit Photo: Carole Poirier

Notre Sagesse Intérieure, partie 2

Un pont vers le futur

Maintenant il nous reste à entrevoir notre pont vers le futur. Certaines voies, certains chemins, certaines voix intérieures, certains choix ont un futur. Et par futur, j’entends un futur fructueux, un futur lumineux, un futur fertile. Fertile en bons fruits qui pourront porter et nourrir plus que simplement nous-même.

La sagesse autochtone nous enseigne que nous devrions toujours penser aux générations futures (jusqu’à la 7ième génération!) en posant nos gestes aujourd’hui. Il nous faut imaginer l’impact de nos décisions dans les années à venir.
Même s’il peut être difficile pour nous de voir si loin, rien ne nous empêche de commencer à regarder vers demain.

Il faut imaginer que notre plus beau futur nous fait signe et nous indique la meilleure route à suivre. Comment l’entendre?

Nous avons deux guides pour cela: Le Juste et La Beauté

Est-ce juste?

Je dois me poser la question concernant l’acte que je veux poser, la pensée que je veux entretenir en moi, les mots que je veux prononcer.
Le Juste se situe entre le bien et le mal. Il ne cherche pas la perfection. Il est suffisant. Il n’a pas besoin de plus et ne se sens pas en manque. Il a confiance en la bonne marche de l’univers, sais qu’il n’a rien à contrôler et se fraye un chemin entre la rigueur et la bienveillance; entre la discipline et la tolérance; entre conscience et subconscience; entre le dur et le tendre.
C’est le Juste Milieu, le point d’équilibre.
Ce qui est juste engendre de bons fruits. C’est parfois un acte dur mais nécessaire qui me permet de m’affirmer, de me dresser debout dans ma vie. C’est parfois un acte tendre, qui laisse aller, qui refuse le combat.
Je me pose la question: est-ce que l’effort que je mets donne proportionnellement de bons résultats?
Est-ce que cela est répond au meilleur de moi-même, dans ce qui sera le mieux pour moi? Pas de le sens narcissique de ne se préoccuper uniquement de notre propre intérêt. Dans le sens d’honorer la lumière spirituelle qui m’habite.

Est-ce Beau?

La voie de la Beauté nous enseigne que ce qui est beau est emplit de l’Esprit. La beauté infuse en nous la connaissance profonde de la justesse de l’univers. La beauté est l’indicateur de la présence de la sagesse. La beauté est un miroir pour notre âme et nous élève.
Même si chacun-chacune n’a pas forcément le même barème concernant ce qui est beau, nous SAVONS en notre for intérieur que quelque chose est beau car nous nous sentons plus grand(e)s, plus capable(s), plus en lien avec la Vie. La Beauté nous transporte.
Alors, cette route,cette décision, cette solution, cette pensée est-elle belle?

Maintenant je peux regarder comment j’honore la Vie en moi et autour de moi et entendre dans mes voix intérieures celles qui m’appellent vers un futur juste et beau.

Crédit Photo « Bridge in the Wood » par Acrylicartist